欧洲·结 Europe Connexion

de Alexandra Badea

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté
Traduction en mandarin : Ling-chih Cho

« Tu aurais pu mettre ton intelligence dans des causes plus nobles, tu aurais pu faire de la recherche, tu aurais pu écrire des bouquins, tu aurais pu éclairer le monde, mais tout ça ne t’aurait pas donné tout ce pouvoir.  Tu veux conduire. Tu veux conduire le monde par procuration. Tu aimes être le cerveau pervers de la machine qui tourne. Ce n’est pas que l’argent, c’est la soif de puissance. Tu veux être dans la loge des plus grands.  »   

Alexandra Badea nous fait entendre la pensée intérieure d’un homme – prêt à tout pour satisfaire son ambition personnelle. Si nous ne connaissons pas son prénom, nous savons qu’il occupe aujourd’hui un poste clé dans la société européenne : lobbyiste.
Après avoir été assistant parlementaire auprès d’une députée « commission environnement santé publique et sécurité alimentaire », cet énarque change de camp et réussit à intégrer l’un des plus gros lobbies de ce marché juteux, ayant fait en sorte de bloquer une loi qui ne leur était pas favorable. Notre homme n’aura plus le choix de faire machine arrière. Il fait désormais partie intégrante d’un système qu’il doit servir de son mieux pour les intérêts de son entreprise, quitte à mettre en danger la vie d’autrui, sa propre santé mentale et sa vie familiale.
En partant d’un fait réel de notre société – les lobbies et leur poids dans les décisions prises au Parlement  Européen – cette auteure nous propose une expérience théâtrale forte : dix séquences s’enchaînent dans lesquelles la voix intérieure de cet homme nous prend à parti, sous la forme du pronom « tu ».

Dans la continuité du travail engagé avec l’ensemble artistique de la Cie du Veilleur depuis 2008, je souhaite développer un dispositif immersif qui placera les spectateurs au cœur de l’intrigue. Ils seront invités à s’installer dans un dispositif bi-frontal dont la scénographie les plongera dans le luxe et l’anonymat d’un grand hôtel international. Equipé d’un casque audio, chaque spectateur empruntera le point de vue du lobbyiste : il se retrouvera à sa place, embarqué dans un voyage immobile à travers différents espaces sonores.

Europe connexion nous invite à réfléchir sur nos engagements de vie les plus intimes : pourquoi et comment avons-nous choisi le métier que nous exerçons plutôt qu’un autre ? Jusqu’où sommes-nous prêt à aller pour réussir ? Quels sont les éléments de la réussite ? A quels sacrifices pouvons-nous consentir ? A l’heure où scientifiques, intellectuels et politiques tirent la sonnette d’alarme pour endiguer les effets irréversibles d’un capitalisme sauvage pour la survie de notre espèce sur terre, le théâtre demeure un lieu idéal pour mesurer la portée de nos actions personnelles sur la collectivité. Avec comme objectif partagé, le titre de l’œuvre de Naomi Klein : Tout peut changer.

Matthieu Roy, mars 2016.

Equipe artistique
Mise en scène : Matthieu Roy – Cie du Veilleur 
Traductrice, interprète et dramaturge : Ling-chih Chow
Scénographie : Gaspard Pinta – Suivi de construction : Hao-Chieh Kao
Espaces sonores : Mathilde Billaud assitée de Damien Pécourt
Lumière : Manuel Desfeux
Costumes : Noémie Edel assistée de Anaé Barthélémy
Assistante à la mise en scène : Victoria Duhamel
Stagiaire : Adelaïde Poulard
Recherche et développement : Alban Guillemot – Dessins techniques : Antoine Terrasse
Régie générale & plateau : Christian Rousseau
Régie Lumière : Jérémie Catta

Distribution franco-taiwanaise
Brice Carrois
Johanna Silberstein
Wei-Lien Wang
Shih Chun Wang
Chih-Wei Tseng

Production
Les Tréteaux de France – Centre dramatique national / Compagnie du Veilleur /  The Party Theater Group

Coproduction
Théâtre Ouvert – Centre national des dramaturgies contemporaines, Théâtre du Nord – CDN Lille Tourcoing Nord-Pas-de-Calais,  Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines – Scène nationale, Théâtre Jean Lurçat – Scène nationale d’Aubusson.

Avec le soutien du Taipei Arts Festival, de l’Institut Français, de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, du Bureau Français à Taïwan, du Centre Culturel de Taiwan à Paris, de l’Université de Poitiers.
Le spectacle est créé du 10 au 16 octobre 2016 au Taipei Art Festival et le 10 janvier 2017 au Théâtre Jean Lurçat – Scène Nationale d’Aubusson


Saison 2017 -2018
Lun. 26 et Mar 27 février – SAINTES Gallia Théâtre
Jeu. 1er et ven. 2 mars – BRESSUIRE Scènes de territoires
Mer. 14 et jeu. 15 mars – RUNGIS Théâtre
Du mer. 21 au ven. 23 mars – MULHOUSE La Filature, Scène nationale
Du mar. 27 au ven. 30 mars – BORDEAUX TNBA
Du mar. 3 au ven. 6 avril – BORDEAUX TNBA
Du mer. 11 au ven.13 avril – BAYONNE Scène nationale
Du mar. 17 au jeu.19 avril  – EVREUX Le Tangram Scène nationale
Lun 23 & mar. 24 avril – LA ROCHELLE La Coursive
Jeu. 26 & ven. 27 avril – LONS Scène du jura, Scène nationale

Saison 2016-2017
Du lun.10 au dim. 16 octobre : Taipei Arts Festival
Mar. 10 et mer.11 janvier : Théâtre Jean Lurçat – Scène Nationale d’Aubusson
Du ven.13 janvier au sam. 4 février : Théâtre Ouvert à Paris -Centre National des Dramaturgies Contemporaines.
Du lun. 6 au ven.10 février : Université de Poitiers et TAP – Scène Nationale
Jeu.16 février : Théâtre de Thouars, Scène conventionnée
Du mar. 21 au sam.25 février : Théâtre de St Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale
Jeu.2 et ven. 3 mars : Salle Jacques Brel à Pantin
Du jeu. 16 au sam. 25 mars 2017 : Théâtre du Nord – Centre Dramatique de Lille Tourcoing – Nord-Pas-de-Calais