ACTUALITES HIVER 2017

Chers amis, chers partenaires,

L’année 2016 aura été marquée par les premières répétitions d’Europe connexion d’Alexandra Badea et les avant-premières à Taïwan en octobre dernier dans le cadre du Taipei Arts Festival.Cette production portée par Les Tréteaux de France, (CDN producteur délégué), la Cie du Veilleur et The Party Theater Group engage un nouveau mode de coopération entre différents opérateurs culturels réunis par un même désir : proposer des créations contemporaines audacieuses et exigeantes, présentées dans les mêmes conditions de représentation d’un continent à l’autre.

Notre proposition artistique a surpris le public taïwanais dans le fond comme dans la forme. Parler ouvertement sur scène d’un problème politique majeur – la puissance des lobbies sur les décisions prises au parlement européen dans le domaine des pesticides – n’est pas anodin à Taïwan. Ces dernières années, de nombreux scandales sanitaires ont éclaté sur cette île concernant la fabrication d’huile alimentaire frelatée. Invités à s’équiper d’un casque audio et à prendre place sur le plateau du théâtre dans un rapport quadri-frontal, les spectateurs taïwanais ont pu pleinement vivre cette expérience de théâtre immersif. Les rencontres à l’issue de chaque représentation ont permis de nouer un riche dialogue entre le public et notre équipe artistique présente sur place.
Nous sommes particulièrement reconnaissants de l’invitation de Keng Yi-Wei, directeur du Taipei Arts Festival et de l’accompagnement sur place de Nicolas Bauquet et de Danielle Lien Tailan du Bureau Français à Taiwan.

Nous débuterons cette année 2017 par une résidence de création au Théâtre Jean Lurçat à Aubusson, scène nationale, avec le retour des comédiens Shih-Chun Wang et Willien Wang pour trois mois, soutenu par le Bureau Taïwanais à Paris. Les premières représentations de cette version française auront lieu mardi 10 janvier à 20h30 et mercredi 11 janvier à 19h30. Nous nous installerons ensuite à Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines – à Paris du 13 janvier au 4 février : Les mardis et mercredis à 19h, les jeudis, vendredis & samedis à 20h. Représentations exceptionnelles lundi 16 janvier à 20h et dimanche 29 à 16h.
Réservations professionnelles à marie.lenoir@cieduveilleur.net

La tournée se poursuivra à la Maison des étudiants à Poitiers en collaboration avec le TAP, scène nationale et l’Université de Poitiers du 6 au 10 février. Une semaine pour renouer avec le public poitevin et les étudiants venus nombreux découvrir notre processus de recherche en septembre dernier au cours des premières répétitions. Le 16 février nous serons au Théâtre de Thouars, scène conventionnée, qui accompagne la Cie du Veilleur depuis dix ans par la coproduction et l’accueil de chacun de nos spectacles.
Ensuite, le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, scène nationale, nous accueillera pour une semaine de représentations du 21 au 25 février. Artiste associé depuis l’arrivée de Lionel Massétat à la direction de cette scène nationale, nous y menons un travail d’éducation artistique important avec les lycées de Rambouillet et de Plaisir.
Nous irons présenter le spectacle à Pantin les 2 et 3 mars au Théâtre du Fil de l’eau. Depuis la création de Même les chevaliers tombent dans l’oubli en 2013, un lien fort et durable s’est tissé avec ce territoire et ses habitants, soutenu par le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.
Enfin, notre tournée s’achèvera à Tourcoing au Théâtre de l’Idéal du 16 au 25 mars. En tant que membre du collectif artistique du Théâtre du Nord dirigé par Christophe Rauck, nous avons à coeur de poursuivre la rencontre avec différents publics des Hauts de France. La collaboration récurrente avec les Ateliers du Théâtre du Nord nous permet d’envisager sereinement la construction de nos dispositifs immersifs.

Cette entreprise internationale aura nécessité deux ans de travail. Sa réalisation n’aurait pu aboutir sans la confiance et l’engagement de tous ces partenaires qui accompagnent avec bienveillance les étapes d’un processus de création – partagé avec l’Ensemble Artistique de la Cie du Veilleur – depuis bientôt dix ans. Ensemble, nous traçons notre sillon en inventant, au fur et à mesure, les modes d’exécution de notre art en phase avec les contraintes économiques de notre milieu. Nous avons à coeur de poursuivre la recherche et le développement de notre espace autonome de représentation pour favoriser la rencontre avec tous les publics quels que soient leur lieu d’habitation et leur condition sociale. Nous défendons un théâtre d’auteurs vivants en prise directe avec les réalités de notre monde en perpétuel mouvement.

Gaspard Pinta, scénographe de la Cie du Veilleur, s’est vu décerné le prix de la jeune création architecturale et paysagère par le Ministère de la Culture et de la Communication (AJAP 2016). Une exposition qui présente le travail des vingt lauréats 2016 aura lieu du 1er mars au 9 avril 2017 à la Cité de l’Architecture de Paris puis en tournée dans les grandes villes de France les deux prochaines années et dans le monde les deux suivantes. Dans ce cadre, deux projets de la Cie du Veilleur seront présentés : la scénographie de Même les chevaliers tombent dans l’oubli de Gustave Akakpo (création 2013) ainsi que le gradin équipé et modulable, conçu et réalisé pour la reprise la saison dernière de L’amour conjugal d’Alberto Moravia et reconstruit à Taiwan pour la création d’Europe connexion.


LA MAISON MARIA CASARÈS : UNE UTOPIE À CONCRÉTISER

Cette année 2017 sera également une année de préfiguration pour la mise en place de notre projet pour la Maison du Comédien Maria Casarès – centre culturel de rencontre – intitulé : La Maison Maria Casarès, un site polyculturel ouvert au rythme des saisons. Il s’articule autour de quatre piliers : théâtral, agricole, numérique et pédagogique, favorisant les rencontres entre les acteurs de ces différents domaines culturels et tout particulièrement l’insertion des plus jeunes. Ouverte à tous les publics, la Maison Maria Casarès sera à l’écoute des enjeux sociaux, culturels, économiques et écologiques du monde de demain.
Entre 2017 et 2020, un modèle économique vertueux, circulaire et éco-responsable sera mis en place pour que toutes ces activités polyculturelles enrichissent un patrimoine commun et profitent à tous ces créateurs qu’ils soient artistes, maraîchers, entrepreneurs et/ou pédagogues. Les fruits de leurs travaux de recherche, de développement et de création concourront à faire rayonner la qualité et l’exigence du site à travers la diversité des Productions de la Maison Maria Casarès.

Au printemps : résidences de 4 jeunes pousses francophones et rencontre avec un auteur jeunesse
Entre la mi-février et la fin du mois de juin, nous accueillerons quatre projets artistiques de jeunes créateurs. Lara Boric, Marion Conejero, Guillaume Lambert et Jeanne Desoubeaux avec Pierre Chevallier viendront travailler un mois entier avec leur équipe artistique. Parallèlement, Aude Suarez-Pazos et Hélène Richard mèneront des ateliers dans des classes primaires du confolentais autour de l’écriture de Philippe Dorin, auteur jeunesse. Les 22 et 23 mai, les élèves se retrouveront sur le site pour rencontrer cet auteur et lui présenter leurs propositions artistiques imaginées à partir de ses différentes pièces.

Cet été, la maison est ouverte!
Nous souhaitons renouer un lien fort avec le public en ouvrant le domaine entre le 14 juillet et le 15 août avec des visites guidées du domaine, des ateliers et des spectacles. Nous proposerons deux rendez-vous phares : un goûter spectacle (une création partagée avec un enfant et deux comédiens professionnels autour du film d’animation Loulou de Grégoire Solotareff) ainsi qu’un dîner spectacle (L’amour conjugal d’après Alberto Moravia dont nous créerons une version anglaise).

À l’automne : rencontres des jeunes pousses et résidence jeune pousse internationale
Autour des Journées Européennes du Patrimoine, les quatre équipes jeunes pousses reviendront au domaine pour présenter au public et aux professionnels le fruit de leur travail de résidence. Puis, nous accueillerons une jeune compagnie avec un projet à dimension internationale qui reliera Alloue à Téhéran avec la création d’un texte de Yassamane Kouhedjhi.

En hiver : tournées de proximité
Nous proposerons aux communes du confolentais d’accueillir un ou deux spectacles sur leur territoire à l’image de notre création Prodiges® de Mariette Navarro qui se joue dans des lieux non théâtraux comme les médiathèques, établissements scolaires, salles polyvalentes ou encore directement à domicile.

Nous prendrons le temps cette année de mettre en place toutes les conditions nécessaires à l’installation de Marion Vigot, ingénieur agronome et de Mickaël David, maraîcher à Loizé (79), pour développer avec eux le projet agricole et pédagogique dans les jardins du domaine de la Vergne.
Tout au long de l’année, la Maison Maria Casarès accueillera également des auteurs vivants en résidence d’écriture et notamment deux auteurs réfugiés syriens avec les programmes Odyssée et Nora de l’association des centres culturels de rencontre.

Au plaisir de vous rencontrer toute au long de cette année 2017 que nous espérons vivifiante!

Matthieu Roy & Johanna Silberstein
Metteur en scène & Comédienne – Délégués Généraux Maison Maria Casarès